Traduction de texte

Français
Anglais
Langue source
Détecter la langue
Toutes les langues
Afrikaans
Albanais
Allemand
Amharique
Anglais
Arabe
Arménien
Assamais
Aymara
Azéri
Bambara
Basque
Bengali
Bhodjpouri
Biélorusse
Birman
Bosniaque
Bulgare
Catalan
Cebuano
Chichewa
Chinois (simplifié)
Chinois (traditionnel)
Cingalais
Coréen
Corse
Créole haïtien
Croate
Danois
Divéhi
Dogri
Espagnol
Espéranto
Estonien
Ewe
Finnois
Français
Frison
Gaélique (Écosse)
Galicien
Gallois
Géorgien
Grec
Guarani
Gujarati
Haoussa
Hawaïen
Hébreu
Hindi
Hmong
Hongrois
Igbo
Ilocano
Indonésien
Irlandais
Islandais
Italien
Japonais
Javanais
Kannada
Kazakh
Khmer
Kinyarwanda
Kirghiz
Konkani
Krio
Kurde (Kurmandji)
Kurde (Sorani)
Laotien
Latin
Letton
Lingala
Lituanien
Luganda
Luxembourgeois
Macédonien
Maïthili
Malaisien
Malayalam
Malgache
Maltais
Maori
Marathi
Meitei (Manipuri)
Mizo
Mongol
Néerlandais
Népalais
Norvégien
Odia (Oriya)
Oromo
Ouïgour
Ouzbek
Pachtô
Panjabi
Persan
Philippin
Polonais
Portugais
Quechua
Roumain
Russe
Samoan
Sanscrit
Sepedi
Serbe
Sesotho
Shona
Sindhî
Slovaque
Slovène
Somali
Soundanais
Suédois
Swahili
Tadjik
Tamoul
Tatar
Tchèque
Telugu
Thaï
Tigrigna
Tsonga
Turc
Turkmène
Twi
Ukrainien
Urdu
Vietnamien
Xhosa
Yiddish
Yorouba
Zoulou
Langue cible
Toutes les langues
Afrikaans
Albanais
Allemand
Amharique
Anglais
Arabe
Arménien
Assamais
Aymara
Azéri
Bambara
Basque
Bengali
Bhodjpouri
Biélorusse
Birman
Bosniaque
Bulgare
Catalan
Cebuano
Chichewa
Chinois (simplifié)
Chinois (traditionnel)
Cingalais
Coréen
Corse
Créole haïtien
Croate
Danois
Divéhi
Dogri
Espagnol
Espéranto
Estonien
Ewe
Finnois
Français
Frison
Gaélique (Écosse)
Galicien
Gallois
Géorgien
Grec
Guarani
Gujarati
Haoussa
Hawaïen
Hébreu
Hindi
Hmong
Hongrois
Igbo
Ilocano
Indonésien
Irlandais
Islandais
Italien
Japonais
Javanais
Kannada
Kazakh
Khmer
Kinyarwanda
Kirghiz
Konkani
Krio
Kurde (Kurmandji)
Kurde (Sorani)
Laotien
Latin
Letton
Lingala
Lituanien
Luganda
Luxembourgeois
Macédonien
Maïthili
Malaisien
Malayalam
Malgache
Maltais
Maori
Marathi
Meitei (Manipuri)
Mizo
Mongol
Néerlandais
Népalais
Norvégien
Odia (Oriya)
Oromo
Ouïgour
Ouzbek
Pachtô
Panjabi
Persan
Philippin
Polonais
Portugais
Quechua
Roumain
Russe
Samoan
Sanscrit
Sepedi
Serbe
Sesotho
Shona
Sindhî
Slovaque
Slovène
Somali
Soundanais
Suédois
Swahili
Tadjik
Tamoul
Tatar
Tchèque
Telugu
Thaï
Tigrigna
Tsonga
Turc
Turkmène
Twi
Ukrainien
Urdu
Vietnamien
Xhosa
Yiddish
Yorouba
Zoulou
Préparation de la traduction…
Contenu potentiellement sensible
Contenu potentiellement contesté
Contenu potentiellement contesté ou sensible

Texte source

Qui n’aime pas les sagas familiales ? Le succès de la trilogie du parrain au cinéma, celui de Tolstoï en livres ou les télé-réalités sur des familles plus ou moins célèbres prouvent bien ce que j’avance. En musique, il y a bien la famille Jackson mais les possibilités sont vraiment plus limitées. Dans le domaine plus spécifique du rock progressif, l’exemple nous vient du pays qui est recensé comme le plus heureux au monde, la Finlande. Le plus récent opus, « Red Alert in the Blue Forest », de MIKKO, KIE et JONNE a tout ce qu’il faut pour nous rendre heureux, à notre tour. Permettez-moi de prendre quelques lignes pour vous expliquer pourquoi je considère cet album comme le plus accompli des VON HERTZEN BROTHERS. L’histoire du groupe débute officiellement avec le premier album paru en 2001. Cependant, chacun des trois frères œuvrait déjà dans le milieu rock finnois avec un certain succès. Il faut aussi ajouter que le père et un oncle de ces trois musiciens ont aussi fait partie de groupes de musique. Pour étoffer la saga, le parrain de KIE était un pionnier environnementaliste dans son pays. Le départ et le séjour de MIKKO en Inde constitue un point tournant de leur histoire. Dans ses bagages, il ne rapporte pas des épices mais plutôt des chansons. Ce premier essai de rock mélodique assez costaud, « Experience », ne représente qu’un coup d’essai et chacun retourne à ses occupations musicales. Cinq ans plus tard, les frangins persistent et resignent. Avec « Approach », l’approche est différente. Excusez-là, je n’ai pu m’empêcher. L’ajout d’un autre batteur que MIKKO, l’utilisation de nombreux instruments et musiciens ainsi que des compositions plus étoffées qui côtoient celles plus rock, avec ce qu’il faut de touches alternatives et pop caractérisent la nouvelle mouture. Cette fois est la bonne ! L’album est certifié or et la reconnaissance populaire est au rendez-vous dans leur Finlande natale. Au cours de la dizaine d’années qui suit, le groupe ajoute cinq autres albums. Les VON HERTZEN BROTHERS proposent un heureux, voir un savant mélange entre des pièces plus élaborées et d’autres plus simples, celles qu’on fredonne la fenêtre ouverte au volant de son véhicule. Un point commun à leur musique est aussi un sens de la mélodie bien affuté et des voix supérieures à la moyenne progressive, que ce soit individuellement ou en harmonies. Comme son nom le laisse présager « Red Alert in the Blue Forest » fait référence à l’inquiétude suscitée par la négligence et la destruction gratuite de la nature. Une prise de position influencée par l’éducation rurale, l’appartenance à un petit pays nordique menacé par le réchauffement climatique et une possible influence d’un certain parrain. L’urgence environnementale que nous connaissons est parfaitement transposée dans la pièce d’ouverture. Ce jour du jugement est une intense et puissante entrée en matière. La basse vrombit à souhait, la musique est dense et étoffée par des effets sonores et cette voix superbe qui passe le message. D’une certaine manière cela me fait penser un peu à la puissance que peut dégager YES. Nous pouvons ensuite faire notre entrée dans « Blue Forest ». Une lente et solennelle progression, il y a un quelque chose du « Onward » de YES dans cette section. Mais l’éclatement musical de la deuxième section est résolument moderne et alterne les ambiances jusqu’à la conclusion. Le message est à graver en nous… pour agir. ‘’Les merveilles du monde, pourquoi les avons-nous laissées mourir ?’’ On continue sur cette excellente lancée avec « The Promise » au feeling folk avec même un petit côté tribal à la limite. Et toujours ce travail sur les voix à souligner et à savourer. Je ne veux pas faire un descriptif morceau par morceau mais « All of a Sudden, You’re Gone » est une pièce magnifique qu’il faut souligner. Le jeu de la guitare, de la basse et des voix et la langueur mélancolique qui s’en dégage caractérise magiquement les premières minutes. Puis, la batterie et la guitare électrique semblent ajouter au poids du sentiment de départ. Lorsque les chœurs et les cuivres se mettent de la partie ainsi que la voix de MIKKO qui se fait plus puissante, c’est tout simplement superbe. Une petite merveille. « Peace Patrol » débute comme un hit new-wave des années 80, c’est entraînant et irrésistible. Les vocaux propulsent le morceau. Une courte pause chantée doucement prépare le terrain pour la deuxième section plus tranchée, plus rock. Elle est d’abord caractérisée par un solo de saxophone merveilleusement sale et puissant. Lorsque la guitare électrique éclate en notes et en force, le morceau atteint une hauteur qui me fait dire qu’il est un de ceux qui m’a le plus touché à date cette année. Wow et re wow ! Comment suivre une telle pièce ? Par un acte de piraterie, il va sans dire. Un morceau évidemment plus léger et quelque part en forme de clin d’œil. « Pirates of the Raseborgian » avec Thérémine, synthétiseurs et chœurs dans le ton de la pièce est pour moi une e
Qui n’aime pas les sagas familiales ? Le succès de la trilogie du parrain au cinéma, celui de Tolstoï en livres ou les télé-réalités sur des familles plus ou moins célèbres prouvent bien ce que j’avance. En musique, il y a bien la famille Jackson mais les possibilités sont vraiment plus limitées. Dans le domaine plus spécifique du rock progressif, l’exemple nous vient du pays qui est recensé comme le plus heureux au monde, la Finlande. Le plus récent opus, « Red Alert in the Blue Forest », de MIKKO, KIE et JONNE a tout ce qu’il faut pour nous rendre heureux, à notre tour. Permettez-moi de prendre quelques lignes pour vous expliquer pourquoi je considère cet album comme le plus accompli des VON HERTZEN BROTHERS. L’histoire du groupe débute officiellement avec le premier album paru en 2001. Cependant, chacun des trois frères œuvrait déjà dans le milieu rock finnois avec un certain succès. Il faut aussi ajouter que le père et un oncle de ces trois musiciens ont aussi fait partie de groupes de musique. Pour étoffer la saga, le parrain de KIE était un pionnier environnementaliste dans son pays. Le départ et le séjour de MIKKO en Inde constitue un point tournant de leur histoire. Dans ses bagages, il ne rapporte pas des épices mais plutôt des chansons. Ce premier essai de rock mélodique assez costaud, « Experience », ne représente qu’un coup d’essai et chacun retourne à ses occupations musicales. Cinq ans plus tard, les frangins persistent et resignent. Avec « Approach », l’approche est différente. Excusez-là, je n’ai pu m’empêcher. L’ajout d’un autre batteur que MIKKO, l’utilisation de nombreux instruments et musiciens ainsi que des compositions plus étoffées qui côtoient celles plus rock, avec ce qu’il faut de touches alternatives et pop caractérisent la nouvelle mouture. Cette fois est la bonne ! L’album est certifié or et la reconnaissance populaire est au rendez-vous dans leur Finlande natale. Au cours de la dizaine d’années qui suit, le groupe ajoute cinq autres albums. Les VON HERTZEN BROTHERS proposent un heureux, voir un savant mélange entre des pièces plus élaborées et d’autres plus simples, celles qu’on fredonne la fenêtre ouverte au volant de son véhicule. Un point commun à leur musique est aussi un sens de la mélodie bien affuté et des voix supérieures à la moyenne progressive, que ce soit individuellement ou en harmonies. Comme son nom le laisse présager « Red Alert in the Blue Forest » fait référence à l’inquiétude suscitée par la négligence et la destruction gratuite de la nature. Une prise de position influencée par l’éducation rurale, l’appartenance à un petit pays nordique menacé par le réchauffement climatique et une possible influence d’un certain parrain. L’urgence environnementale que nous connaissons est parfaitement transposée dans la pièce d’ouverture. Ce jour du jugement est une intense et puissante entrée en matière. La basse vrombit à souhait, la musique est dense et étoffée par des effets sonores et cette voix superbe qui passe le message. D’une certaine manière cela me fait penser un peu à la puissance que peut dégager YES. Nous pouvons ensuite faire notre entrée dans « Blue Forest ». Une lente et solennelle progression, il y a un quelque chose du « Onward » de YES dans cette section. Mais l’éclatement musical de la deuxième section est résolument moderne et alterne les ambiances jusqu’à la conclusion. Le message est à graver en nous… pour agir. ‘’Les merveilles du monde, pourquoi les avons-nous laissées mourir ?’’ On continue sur cette excellente lancée avec « The Promise » au feeling folk avec même un petit côté tribal à la limite. Et toujours ce travail sur les voix à souligner et à savourer. Je ne veux pas faire un descriptif morceau par morceau mais « All of a Sudden, You’re Gone » est une pièce magnifique qu’il faut souligner. Le jeu de la guitare, de la basse et des voix et la langueur mélancolique qui s’en dégage caractérise magiquement les premières minutes. Puis, la batterie et la guitare électrique semblent ajouter au poids du sentiment de départ. Lorsque les chœurs et les cuivres se mettent de la partie ainsi que la voix de MIKKO qui se fait plus puissante, c’est tout simplement superbe. Une petite merveille. « Peace Patrol » débute comme un hit new-wave des années 80, c’est entraînant et irrésistible. Les vocaux propulsent le morceau. Une courte pause chantée doucement prépare le terrain pour la deuxième section plus tranchée, plus rock. Elle est d’abord caractérisée par un solo de saxophone merveilleusement sale et puissant. Lorsque la guitare électrique éclate en notes et en force, le morceau atteint une hauteur qui me fait dire qu’il est un de ceux qui m’a le plus touché à date cette année. Wow et re wow ! Comment suivre une telle pièce ? Par un acte de piraterie, il va sans dire. Un morceau évidemment plus léger et quelque part en forme de clin d’œil. « Pirates of the Raseborgian » avec Thérémine, synthétiseurs et chœurs dans le ton de la pièce est pour moi une e
Chargement…
5 000 / 5 000
Chargement…

Résultats de traduction

Traduction en cours...
Les traductions tiennent compte du genre grammatical. En savoir plus
Certaines phrases peuvent contenir des alternatives tenant compte du genre grammatical. Cliquez sur une phrase pour voir les alternatives. En savoir plus
Les traductions tenant compte du genre grammatical sont limitées. En savoir plus
Erreur de traduction

En savoir plus sur ce texte source

Vous devez indiquer le texte source pour obtenir des informations supplémentaires

Traduction de documents

Français
Anglais
Langue source
Détecter la langue
Toutes les langues
Afrikaans
Albanais
Allemand
Amharique
Anglais
Arabe
Arménien
Assamais
Aymara
Azéri
Bambara
Basque
Bengali
Bhodjpouri
Biélorusse
Birman
Bosniaque
Bulgare
Catalan
Cebuano
Chichewa
Chinois (simplifié)
Chinois (traditionnel)
Cingalais
Coréen
Corse
Créole haïtien
Croate
Danois
Divéhi
Dogri
Espagnol
Espéranto
Estonien
Ewe
Finnois
Français
Frison
Gaélique (Écosse)
Galicien
Gallois
Géorgien
Grec
Guarani
Gujarati
Haoussa
Hawaïen
Hébreu
Hindi
Hmong
Hongrois
Igbo
Ilocano
Indonésien
Irlandais
Islandais
Italien
Japonais
Javanais
Kannada
Kazakh
Khmer
Kinyarwanda
Kirghiz
Konkani
Krio
Kurde (Kurmandji)
Kurde (Sorani)
Laotien
Latin
Letton
Lingala
Lituanien
Luganda
Luxembourgeois
Macédonien
Maïthili
Malaisien
Malayalam
Malgache
Maltais
Maori
Marathi
Meitei (Manipuri)
Mizo
Mongol
Néerlandais
Népalais
Norvégien
Odia (Oriya)
Oromo
Ouïgour
Ouzbek
Pachtô
Panjabi
Persan
Philippin
Polonais
Portugais
Quechua
Roumain
Russe
Samoan
Sanscrit
Sepedi
Serbe
Sesotho
Shona
Sindhî
Slovaque
Slovène
Somali
Soundanais
Suédois
Swahili
Tadjik
Tamoul
Tatar
Tchèque
Telugu
Thaï
Tigrigna
Tsonga
Turc
Turkmène
Twi
Ukrainien
Urdu
Vietnamien
Xhosa
Yiddish
Yorouba
Zoulou
Langue cible
Toutes les langues
Afrikaans
Albanais
Allemand
Amharique
Anglais
Arabe
Arménien
Assamais
Aymara
Azéri
Bambara
Basque
Bengali
Bhodjpouri
Biélorusse
Birman
Bosniaque
Bulgare
Catalan
Cebuano
Chichewa
Chinois (simplifié)
Chinois (traditionnel)
Cingalais
Coréen
Corse
Créole haïtien
Croate
Danois
Divéhi
Dogri
Espagnol
Espéranto
Estonien
Ewe
Finnois
Français
Frison
Gaélique (Écosse)
Galicien
Gallois
Géorgien
Grec
Guarani
Gujarati
Haoussa
Hawaïen
Hébreu
Hindi
Hmong
Hongrois
Igbo
Ilocano
Indonésien
Irlandais
Islandais
Italien
Japonais
Javanais
Kannada
Kazakh
Khmer
Kinyarwanda
Kirghiz
Konkani
Krio
Kurde (Kurmandji)
Kurde (Sorani)
Laotien
Latin
Letton
Lingala
Lituanien
Luganda
Luxembourgeois
Macédonien
Maïthili
Malaisien
Malayalam
Malgache
Maltais
Maori
Marathi
Meitei (Manipuri)
Mizo
Mongol
Néerlandais
Népalais
Norvégien
Odia (Oriya)
Oromo
Ouïgour
Ouzbek
Pachtô
Panjabi
Persan
Philippin
Polonais
Portugais
Quechua
Roumain
Russe
Samoan
Sanscrit
Sepedi
Serbe
Sesotho
Shona
Sindhî
Slovaque
Slovène
Somali
Soundanais
Suédois
Swahili
Tadjik
Tamoul
Tatar
Tchèque
Telugu
Thaï
Tigrigna
Tsonga
Turc
Turkmène
Twi
Ukrainien
Urdu
Vietnamien
Xhosa
Yiddish
Yorouba
Zoulou
Sélectionnez un document
Importez un .docx, .pdf, .pptx ou .xlsx. En savoir plus

Traduction de sites Web

Français
Anglais
Langue source