Traduction de texte

Français
Anglais
Langue source
Détecter la langue
Toutes les langues
Afrikaans
Albanais
Allemand
Amharique
Anglais
Arabe
Arménien
Assamais
Aymara
Azéri
Bambara
Basque
Bengali
Bhodjpouri
Biélorusse
Birman
Bosniaque
Bulgare
Catalan
Cebuano
Chichewa
Chinois (simplifié)
Chinois (traditionnel)
Cingalais
Coréen
Corse
Créole haïtien
Croate
Danois
Divéhi
Dogri
Espagnol
Espéranto
Estonien
Ewe
Finnois
Français
Frison
Gaélique (Écosse)
Galicien
Gallois
Géorgien
Grec
Guarani
Gujarati
Haoussa
Hawaïen
Hébreu
Hindi
Hmong
Hongrois
Igbo
Ilocano
Indonésien
Irlandais
Islandais
Italien
Japonais
Javanais
Kannada
Kazakh
Khmer
Kinyarwanda
Kirghiz
Konkani
Krio
Kurde (Kurmandji)
Kurde (Sorani)
Laotien
Latin
Letton
Lingala
Lituanien
Luganda
Luxembourgeois
Macédonien
Maïthili
Malaisien
Malayalam
Malgache
Maltais
Maori
Marathi
Meitei (Manipuri)
Mizo
Mongol
Néerlandais
Népalais
Norvégien
Odia (Oriya)
Oromo
Ouïgour
Ouzbek
Pachtô
Panjabi
Persan
Philippin
Polonais
Portugais
Quechua
Roumain
Russe
Samoan
Sanscrit
Sepedi
Serbe
Sesotho
Shona
Sindhî
Slovaque
Slovène
Somali
Soundanais
Suédois
Swahili
Tadjik
Tamoul
Tatar
Tchèque
Telugu
Thaï
Tigrigna
Tsonga
Turc
Turkmène
Twi
Ukrainien
Urdu
Vietnamien
Xhosa
Yiddish
Yorouba
Zoulou
Langue cible
Toutes les langues
Afrikaans
Albanais
Allemand
Amharique
Anglais
Arabe
Arménien
Assamais
Aymara
Azéri
Bambara
Basque
Bengali
Bhodjpouri
Biélorusse
Birman
Bosniaque
Bulgare
Catalan
Cebuano
Chichewa
Chinois (simplifié)
Chinois (traditionnel)
Cingalais
Coréen
Corse
Créole haïtien
Croate
Danois
Divéhi
Dogri
Espagnol
Espéranto
Estonien
Ewe
Finnois
Français
Frison
Gaélique (Écosse)
Galicien
Gallois
Géorgien
Grec
Guarani
Gujarati
Haoussa
Hawaïen
Hébreu
Hindi
Hmong
Hongrois
Igbo
Ilocano
Indonésien
Irlandais
Islandais
Italien
Japonais
Javanais
Kannada
Kazakh
Khmer
Kinyarwanda
Kirghiz
Konkani
Krio
Kurde (Kurmandji)
Kurde (Sorani)
Laotien
Latin
Letton
Lingala
Lituanien
Luganda
Luxembourgeois
Macédonien
Maïthili
Malaisien
Malayalam
Malgache
Maltais
Maori
Marathi
Meitei (Manipuri)
Mizo
Mongol
Néerlandais
Népalais
Norvégien
Odia (Oriya)
Oromo
Ouïgour
Ouzbek
Pachtô
Panjabi
Persan
Philippin
Polonais
Portugais
Quechua
Roumain
Russe
Samoan
Sanscrit
Sepedi
Serbe
Sesotho
Shona
Sindhî
Slovaque
Slovène
Somali
Soundanais
Suédois
Swahili
Tadjik
Tamoul
Tatar
Tchèque
Telugu
Thaï
Tigrigna
Tsonga
Turc
Turkmène
Twi
Ukrainien
Urdu
Vietnamien
Xhosa
Yiddish
Yorouba
Zoulou
Préparation de la traduction…
Contenu potentiellement sensible
Contenu potentiellement contesté
Contenu potentiellement contesté ou sensible

Texte source

JAKE ROSE, le compositeur et guitariste du groupe américain RAINBOW FACE, a décidé de faire un album plutôt expérimental durant la pandémie. Il s'est associé avec son batteur CONNOR REILLY et a choisi un bassiste différent pour chacune de ses pièces. On a droit à un amalgame de pièces particulières qui sont difficiles à prédire et qui dégage un certain sentiment de ANGST et de perplexité. Le style oscille entre l'improvisation et le progressif mélodique avec des touches grunge ou psychédélique. La composition est riche, les paroles particulièrement bien fignolées. Le morceau d'ouverture 'The Map is the Territory' lance le débat avec sur une touche heavy tonitruante et introduit plusieurs des styles qui reviendront dans l'album. Signatures complexes, envolées lyriques, synthés guerriers. 'I Am Food' est une sorte de déconstruction à la guitare sur un thème qui rappelle un peu CRIMSON avec BELEW. Solennel, poignant, simple et efficace qui se désagrège en beau bruit et saxophone en folie. Un peu dans le même style 'Plan' poursuit avec un riff de guitare envoûtant et une mélopée un peu désespérée. Le texte est très sarcastique. Mon morceau préféré est la très bonne suite 'Preserve The Past' un hommage au rock progressif classique traité de façon moderne avec des textes influencés par Tolkien et qui contient des passages très intéressants, des guitares ressenties et un style rock plus reconnaissable. En revanche 'Queen' qui vient tout de suite après est un morceau plus drastique avec des airs de 'Syd Barrett' et des éparpillements qui laissent un peu pantois. On ferma la marche avec 'Addled Dreams of Youth' (Rêves de jeunesse embrouillés) le morceau le plus long et aussi un de mes favoris. Sur une trame particulièrement 'Floydienne', on remarquera l’excellent travail du batteur, des vagues successives de grattages de guitares et une atmosphère psychédélique qui surprendra. Le rythme s'emballe ensuite et le registre s'alourdit avec même des moments avec un 'groove' efficace et des guitares électriques menaçantes qui se transmute en une ballade juvénile et un retour en force énergique et planant à la fois qui m'a rappelé un peu 'Black Noodle Project'. Donc un album plutôt expérimental, moderne, et qui a certainement le mérite de repousser les frontières musicales. Pour une écoute facile, amateur de symphonie, prière de s’abstenir. Manque un peu de finition. Pas un classique mais une belle addition. À écouter avant d’acheter car pourrait écorcher les oreilles délicates…
JAKE ROSE, le compositeur et guitariste du groupe américain RAINBOW FACE, a décidé de faire un album plutôt expérimental durant la pandémie. Il s'est associé avec son batteur CONNOR REILLY et a choisi un bassiste différent pour chacune de ses pièces. On a droit à un amalgame de pièces particulières qui sont difficiles à prédire et qui dégage un certain sentiment de ANGST et de perplexité. Le style oscille entre l'improvisation et le progressif mélodique avec des touches grunge ou psychédélique. La composition est riche, les paroles particulièrement bien fignolées. Le morceau d'ouverture 'The Map is the Territory' lance le débat avec sur une touche heavy tonitruante et introduit plusieurs des styles qui reviendront dans l'album. Signatures complexes, envolées lyriques, synthés guerriers. 'I Am Food' est une sorte de déconstruction à la guitare sur un thème qui rappelle un peu CRIMSON avec BELEW. Solennel, poignant, simple et efficace qui se désagrège en beau bruit et saxophone en folie. Un peu dans le même style 'Plan' poursuit avec un riff de guitare envoûtant et une mélopée un peu désespérée. Le texte est très sarcastique. Mon morceau préféré est la très bonne suite 'Preserve The Past' un hommage au rock progressif classique traité de façon moderne avec des textes influencés par Tolkien et qui contient des passages très intéressants, des guitares ressenties et un style rock plus reconnaissable. En revanche 'Queen' qui vient tout de suite après est un morceau plus drastique avec des airs de 'Syd Barrett' et des éparpillements qui laissent un peu pantois. On ferma la marche avec 'Addled Dreams of Youth' (Rêves de jeunesse embrouillés) le morceau le plus long et aussi un de mes favoris. Sur une trame particulièrement 'Floydienne', on remarquera l’excellent travail du batteur, des vagues successives de grattages de guitares et une atmosphère psychédélique qui surprendra. Le rythme s'emballe ensuite et le registre s'alourdit avec même des moments avec un 'groove' efficace et des guitares électriques menaçantes qui se transmute en une ballade juvénile et un retour en force énergique et planant à la fois qui m'a rappelé un peu 'Black Noodle Project'. Donc un album plutôt expérimental, moderne, et qui a certainement le mérite de repousser les frontières musicales. Pour une écoute facile, amateur de symphonie, prière de s’abstenir. Manque un peu de finition. Pas un classique mais une belle addition. À écouter avant d’acheter car pourrait écorcher les oreilles délicates…
Chargement…
2 510 / 5 000
Chargement…

Résultats de traduction

Résultats de traduction

Traduction en cours...
Les traductions tiennent compte du genre grammatical. En savoir plus
Certaines phrases peuvent contenir des alternatives tenant compte du genre grammatical. Cliquez sur une phrase pour voir les alternatives. En savoir plus
Les traductions tenant compte du genre grammatical sont limitées. En savoir plus
Erreur de traduction

En savoir plus sur ce texte source

Vous devez indiquer le texte source pour obtenir des informations supplémentaires

Traduction de documents

Français
Anglais
Langue source