Traduction de texte

Français
Anglais
Langue source
Détecter la langue
Toutes les langues
Afrikaans
Albanais
Allemand
Amharique
Anglais
Arabe
Arménien
Assamais
Aymara
Azéri
Bambara
Basque
Bengali
Bhodjpouri
Biélorusse
Birman
Bosniaque
Bulgare
Catalan
Cebuano
Chichewa
Chinois (simplifié)
Chinois (traditionnel)
Cingalais
Coréen
Corse
Créole haïtien
Croate
Danois
Divéhi
Dogri
Espagnol
Espéranto
Estonien
Ewe
Finnois
Français
Frison
Gaélique (Écosse)
Galicien
Gallois
Géorgien
Grec
Guarani
Gujarati
Haoussa
Hawaïen
Hébreu
Hindi
Hmong
Hongrois
Igbo
Ilocano
Indonésien
Irlandais
Islandais
Italien
Japonais
Javanais
Kannada
Kazakh
Khmer
Kinyarwanda
Kirghiz
Konkani
Krio
Kurde (Kurmandji)
Kurde (Sorani)
Laotien
Latin
Letton
Lingala
Lituanien
Luganda
Luxembourgeois
Macédonien
Maïthili
Malaisien
Malayalam
Malgache
Maltais
Maori
Marathi
Meitei (Manipuri)
Mizo
Mongol
Néerlandais
Népalais
Norvégien
Odia (Oriya)
Oromo
Ouïgour
Ouzbek
Pachtô
Panjabi
Persan
Philippin
Polonais
Portugais
Quechua
Roumain
Russe
Samoan
Sanscrit
Sepedi
Serbe
Sesotho
Shona
Sindhî
Slovaque
Slovène
Somali
Soundanais
Suédois
Swahili
Tadjik
Tamoul
Tatar
Tchèque
Telugu
Thaï
Tigrigna
Tsonga
Turc
Turkmène
Twi
Ukrainien
Urdu
Vietnamien
Xhosa
Yiddish
Yorouba
Zoulou
Langue cible
Toutes les langues
Afrikaans
Albanais
Allemand
Amharique
Anglais
Arabe
Arménien
Assamais
Aymara
Azéri
Bambara
Basque
Bengali
Bhodjpouri
Biélorusse
Birman
Bosniaque
Bulgare
Catalan
Cebuano
Chichewa
Chinois (simplifié)
Chinois (traditionnel)
Cingalais
Coréen
Corse
Créole haïtien
Croate
Danois
Divéhi
Dogri
Espagnol
Espéranto
Estonien
Ewe
Finnois
Français
Frison
Gaélique (Écosse)
Galicien
Gallois
Géorgien
Grec
Guarani
Gujarati
Haoussa
Hawaïen
Hébreu
Hindi
Hmong
Hongrois
Igbo
Ilocano
Indonésien
Irlandais
Islandais
Italien
Japonais
Javanais
Kannada
Kazakh
Khmer
Kinyarwanda
Kirghiz
Konkani
Krio
Kurde (Kurmandji)
Kurde (Sorani)
Laotien
Latin
Letton
Lingala
Lituanien
Luganda
Luxembourgeois
Macédonien
Maïthili
Malaisien
Malayalam
Malgache
Maltais
Maori
Marathi
Meitei (Manipuri)
Mizo
Mongol
Néerlandais
Népalais
Norvégien
Odia (Oriya)
Oromo
Ouïgour
Ouzbek
Pachtô
Panjabi
Persan
Philippin
Polonais
Portugais
Quechua
Roumain
Russe
Samoan
Sanscrit
Sepedi
Serbe
Sesotho
Shona
Sindhî
Slovaque
Slovène
Somali
Soundanais
Suédois
Swahili
Tadjik
Tamoul
Tatar
Tchèque
Telugu
Thaï
Tigrigna
Tsonga
Turc
Turkmène
Twi
Ukrainien
Urdu
Vietnamien
Xhosa
Yiddish
Yorouba
Zoulou
Préparation de la traduction…
Contenu potentiellement sensible
Contenu potentiellement contesté
Contenu potentiellement contesté ou sensible

Texte source

Encore un autre groupe de la Norvège! Et tant mieux! Amateurs de Tangerine Dream des années 70, cet album est pour vous! Breidablik est un heureux mélange de musique électronique dite de la « Berlin School » et de rock progressif. Si vous êtes comme moi, fan des albums Phaedra, Rubycon et Stratosfear, en écoutant ce groupe, vous allez être servis! J’y ai retrouvé la même inspiration… cette passion pour les ambiances sonores qui nous font voyager… À l’écoute de cet album, justement, on se laisse entrainer dans un voyage magique. Contemplez la magnifique pochette : l’eau, les vagues, le rocher… cela donne le ton à l’album. Laissez-vous emporter par ces « méditations » aquatiques, si j’ose dire. La première pièce « Alda », de vingt minutes, est magnifique, digne du meilleur Tangerine Dream de l’époque Virgin Years. Des nappes de synthés hypnotisantes et oniriques nous captivent… C’est une musique difficile à décrire, il faut la vivre… Ensuite, une flûte se fait entendre un peu plus tard vers 6 minutes : c’est serein. Un long et lent passage calme s’ensuit. Vers la douzième minute, un riff de guitare répétitif nous accroche l’oreille, puis une autre guitare électrique se fait entendre. Le tout se termine en decrescendo. Tout un voyage! La deuxième pièce « Orka I » poursuit. Elle est beaucoup plus rythmée, un beat de batterie commence après une vingtaine de secondes, une rythmique qui groove nous séduit, d’abord la basse entrainante puis la guitare électrique stridente! Wow! Seulement trois minutes, c’est bluffant! Excellent! La troisième pièce est courte aussi mais plus planante, ambiante et lente, elle se termine avec le bruit des vagues comme sur la belle pochette. Puis le bruit des vagues continue, deux pièces de sept minutes se suivent. Une flûte nous berce sur un rythme de synthé lent, des sons de voix de mellotron nous intriguent, puis un rythme répétitif et hypnotique de séquenceur apparaît, pour poursuivre avec une magnifique guitare électrique planante. Quelle ambiance! Le bruit des vagues termine ce morceau et commence encore le suivant. La guitare électrique réapparaît et nous accroche les tympans, puis la flûte et les synthés… c’est mystérieux et apaisant. « Orka II » termine l’album avec un groove de batterie, de basse et de synthés aussi entrainants que la pièce numéro un du même titre. C’est trop court! J’ai l’impression que la structure de l’album est un peu à l’image de la pochette, même l’ordre des pièces fait des vagues, variant les titres plus rythmés et ceux plus contemplatifs. Quel excellent album! Alors que Tangerine Dream vient de sortir un nouvel album génial, c’est une joie d’écouter encore de l’excellente musique inspirée par eux. L’album de Breidablik est d’ailleurs numéro 1 sur Progarchives en ce moment tandis que celui de Tangerine Dream était numéro 4 et est maintenant rendu numéro 2! C’est étonnant! Comme quoi ce style est toujours aimé. Amateurs de musique ambiante et progressive, dépêchez-vous, allez écouter ça, vous ne serez pas déçu.
Encore un autre groupe de la Norvège! Et tant mieux! Amateurs de Tangerine Dream des années 70, cet album est pour vous! Breidablik est un heureux mélange de musique électronique dite de la « Berlin School » et de rock progressif. Si vous êtes comme moi, fan des albums Phaedra, Rubycon et Stratosfear, en écoutant ce groupe, vous allez être servis! J’y ai retrouvé la même inspiration… cette passion pour les ambiances sonores qui nous font voyager… À l’écoute de cet album, justement, on se laisse entrainer dans un voyage magique. Contemplez la magnifique pochette : l’eau, les vagues, le rocher… cela donne le ton à l’album. Laissez-vous emporter par ces « méditations » aquatiques, si j’ose dire. La première pièce « Alda », de vingt minutes, est magnifique, digne du meilleur Tangerine Dream de l’époque Virgin Years. Des nappes de synthés hypnotisantes et oniriques nous captivent… C’est une musique difficile à décrire, il faut la vivre… Ensuite, une flûte se fait entendre un peu plus tard vers 6 minutes : c’est serein. Un long et lent passage calme s’ensuit. Vers la douzième minute, un riff de guitare répétitif nous accroche l’oreille, puis une autre guitare électrique se fait entendre. Le tout se termine en decrescendo. Tout un voyage! La deuxième pièce « Orka I » poursuit. Elle est beaucoup plus rythmée, un beat de batterie commence après une vingtaine de secondes, une rythmique qui groove nous séduit, d’abord la basse entrainante puis la guitare électrique stridente! Wow! Seulement trois minutes, c’est bluffant! Excellent! La troisième pièce est courte aussi mais plus planante, ambiante et lente, elle se termine avec le bruit des vagues comme sur la belle pochette. Puis le bruit des vagues continue, deux pièces de sept minutes se suivent. Une flûte nous berce sur un rythme de synthé lent, des sons de voix de mellotron nous intriguent, puis un rythme répétitif et hypnotique de séquenceur apparaît, pour poursuivre avec une magnifique guitare électrique planante. Quelle ambiance! Le bruit des vagues termine ce morceau et commence encore le suivant. La guitare électrique réapparaît et nous accroche les tympans, puis la flûte et les synthés… c’est mystérieux et apaisant. « Orka II » termine l’album avec un groove de batterie, de basse et de synthés aussi entrainants que la pièce numéro un du même titre. C’est trop court! J’ai l’impression que la structure de l’album est un peu à l’image de la pochette, même l’ordre des pièces fait des vagues, variant les titres plus rythmés et ceux plus contemplatifs. Quel excellent album! Alors que Tangerine Dream vient de sortir un nouvel album génial, c’est une joie d’écouter encore de l’excellente musique inspirée par eux. L’album de Breidablik est d’ailleurs numéro 1 sur Progarchives en ce moment tandis que celui de Tangerine Dream était numéro 4 et est maintenant rendu numéro 2! C’est étonnant! Comme quoi ce style est toujours aimé. Amateurs de musique ambiante et progressive, dépêchez-vous, allez écouter ça, vous ne serez pas déçu.
Chargement…
3 021 / 5 000
Chargement…

Résultats de traduction

Résultats de traduction

Traduction en cours...
Les traductions tiennent compte du genre grammatical. En savoir plus
Certaines phrases peuvent contenir des alternatives tenant compte du genre grammatical. Cliquez sur une phrase pour voir les alternatives. En savoir plus
Les traductions tenant compte du genre grammatical sont limitées. En savoir plus
Erreur de traduction

En savoir plus sur ce texte source

Vous devez indiquer le texte source pour obtenir des informations supplémentaires

Traduction de documents

Français
Anglais